L'improvisation, outil essentiel de l'artiste interprète

En bref

PROFIL PROFESSIONNEL DES STAGIAIRES

Comédien(ne)s, chanteur(se)s ou danseur(se)s souhaitant acquérir les techniques fondamentales de l’improvisation théâtrale et maîtriser ses différentes applications

PRÉREQUIS

Expérience professionnelle significative d’artiste-interprète en tant que comédien(ne), chanteur(se) ou danseur(se).

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

– Acquérir les techniques de base de l’improvisation théâtrale
– Développer sa spontanéité au profit d’un acte théâtral et artistique.
– Comprendre le mécanisme improvisé qui va de l’idée initiale à sa réalisation spontanée sur scène.
– Apprendre à se servir de soi, de son environnement immédiat et de ses acquis culturels et techniques pour le transformer en théâtre.
– Connaitre et maîtriser les différentes formes prises par l’improvisation

INTERVENANTS

Alexandre Chetail Comédien, directeur artistique de la compagnie Amadeus Rocket
Philippe Muyard Comédien, metteur en scène

EN QUELQUES MOTS…

La formation « L’improvisation, outil essentiel de l’artiste inteprète » propose à ses participants d’acquérir un solide socle de bases techniques en termes d’improvisation et de théâtre spontané, leur permettant ainsi de se doter d’un outil complémentaire à leur formation initiale d’artiste interprète.
Elle leur proposera également de connaître et maîtriser les différentes applications de l’improvisation : applications scéniques et artistiques mais également applications couramment mises en œuvre en immersion professionnelle (prestations pour entreprises ou collectivités)

Après un bref rappel historique des courants théoriques divers qui peuplent l’improvisation théâtrale, la première semaine de stage permettra d’aborder toutes les valeurs et techniques liées à cette pratique : écoute, confiance en soi et en l’autre, cohésion de groupe, imaginaire, mais aussi jeu du personnage spontané, construction de l’improvisation, narration. Des exercices de mise en pratique directe avec analyse immédiate seront systématiquement proposés pour chaque notion abordée.
La deuxième semaine de formation sera dirigée vers les applications scéniques et proposera ainsi aux stagiaires d’apprendre à mettre en théâtre de manière spontanée et improvisée leurs idées, inspirations et observations. Elle abordera également la maitrise du sens de l’improvisation, la part de soi qu’il est possible de placer dans l’acte d’improviser. Elle questionnera enfin l’utilisation de l’improvisation au service d’un propos artistique.

La direction pédagogique du stage est assurée par la compagnie Amadeus Rocket dirigée par Alexandre Chetail.
Amadeus Rocket est composée de 12 artistes (10 comédiens et 2 musiciens) jouissant d’une expérience reconnue internationalement dans l’art d’improviser. A travers ses spectacles, la compagnie utilise l’improvisation théâtrale pour faire un théâtre engagé, participatif et citoyen, ou l’humour et la réflexion cohabite joyeusement.
Traversée par des valeurs humanistes, la compagnie accompagne la concertation, la médiation et l’expression citoyenne par des spectacles de théâtre interactifs toujours adaptés aux publics et aux territoires.
Tournée vers l’autre, elle développe aussi ses formations pour faire partager ses valeurs et son attachement à une discipline artistique en permanente évolution.


ACCESSIBILITÉ

Une étude de chaque situation est effectuée par notre référent handicap (Voir page Présentation) pour mettre en place des solutions adaptées


Déroulement (résumé)

SEMAINE 1

Tour d’horizon d’exercices pratiques autour des fondamentaux de l’improvisation théâtrale.

JOUR 1

– Bref historique des courants de pensées et des mouvements de l’improvisation théâtrale
– Le groupe

JOUR 2

Le corps

JOUR 3

L’écoute

JOUR 4

L’imaginaire

JOUR 5

Le jeu du personnage

SEMAINE 2

Mises en application de l’outil « improvisation »

JOUR 6

Le propos, le sens

JOURS 7 ET 8

Le long form

JOUR 9

L’immersion et la collecte de « matière »

JOUR 10

– L’immersion et la collecte de « matière » – suite
– L’improvisation et l’entreprise

Formateurs
  • Alexandre Chetail

    Comédien, directeur artistique

    Depuis plus de vingt ans, Alexandre Chetail n’a de cesse de faire évoluer l’art d’improviser, en tant que directeur artistique ou comédien. Après une formation initiale aux techniques d’improvisation théâtrale effectuée au sein de la Ligue d’improvisation Lyonnaise (Lily), il rejoint Et compagnie, qu’il va co-diriger pendant 12 ans et avec laquelle il crée en tant que directeur artistique et comédien de nombreux spectacles marquants (« Spontanément Flamenco », « Catch Impro », « Coupe du monde de Catch Impro »…) mais également le festival « Spontaneous ».

    Afficher la suite

    Depuis 2014, il est directeur artistique de la compagnie Amadeus Rocket, qui jouit d’une expérience reconnue internationalement dans l’art d’improviser. Au sein de celle-ci il a conçu et mis en scène les spectacles « Life Time », « Vilaines », « Tempo », « Impro Big Band ». Alexandre Chetail est également chef de projet et comédien pour de nombreuses actions d’improvisation théâtrale (restitutions, animations, théâtre forum, théâtre action, écriture vidéo) au service d’entreprises et collectivités (Danone, Métropole de Lyon, Mairie de Lyon, In Extenso, SNCF, Visiative, Eiffage Route, Segeco, Opéra de Lyon, EDF, Aéroport de Marseille, Pepsico…) Enfin, il intervient régulièrement en tant que professeur d’improvisation théâtrale pour plusieurs compagnies en France et en tant que formateur au sein d’entreprises, associations ou collectivités.
  • Philippe Muyard

    Comédien, metteur en scène

    Comédien au sein de Et compagnie (troupe d’improvisation majeure de la région Auvergne-Rhône-Alpes) pendant plus de dix années jalonnées de nombreux spectacles et évènements marquants (plusieurs centaines de représentations), Philippe Muyard rejoint la compagnie Amadeus Rocket en 2014. Il participe en tant que comédien aux principales créations de la compagnie dont l’expérience dans l’art d’improviser est désormais reconnue internationalement.

    Afficher la suite

    Il intervient également depuis de nombreuse années en entreprise (Orange, Caisse d’épargne, Hachette, Danone, etc…), en tant que comédien et chef de projet (team building, expression orale et techniques théâtrales) ou réalisateur de films. En tant que formateur, il enseigne l’art d’improviser au sein de l’école de la compagnie Amadeus Rocket après avoir dirigé de multiples formations et ateliers d’improvisation pour Et compagnie. Egalement metteur en scène, Philippe Muyard a porté récemment à la scène le fameux discours de Robert Badinter dans un spectacle intitulé « Demain vous voterez l’abolition de la peine de mort »
Programme détaillé

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME DÉTAILLÉ  (+ TARIF)

PROGRAMME DÉTAILLÉ

SEMAINE 1

La première semaine est consacrée à un vaste tour d’horizon d’exercices pratiques autour des fondamentaux de l’improvisation théâtrale, de manière transversale.
Toutes les thématiques sont abordées sous forme de mises en pratique systématiques des notions présentées.

JOUR 1

Présentation :
– Présentation de l’intervenant et de son parcours
– Présentation des stagiaires
– Présentation du contenu et des objectifs du stage
Bref historique des courants de pensées et des mouvements de l’improvisation théâtrale
Le groupe
Chercher la connexion avec l’autre, improviser collectivement, définir et creuser une idée commune, trouver l’objectif commun au groupe.
Apprendre en improvisation à chercher la solution dans l’autre et dans le groupe plutôt que de la croire sortir ex-nihilo de son propre cerveau. Ces exercices permettent de se libérer de la pression que tout doit sortir de soi.

JOUR 2

Le corps
Se familiariser avec son corps, savoir l’utiliser de manière spontané, chercher ce que son propre corps peut raconter à un public. Le corps est l’outil premier de l’improvisateur, celui que l’on voit et qu’il faut utiliser à plein.

JOUR 3

L’écoute
Apprendre à être dans l’instant, à se connecter avec l’autre et l’environnement. L’improvisation est un art de l’instant présent et non une projection vers un objectif incertain.

JOUR 4

Le jeu du personnage
Créer ses propres personnages, développer ceux qui nous viennent naturellement, utiliser sa voix et son corps pour fabriquer des personnages au service d’un propos, d’une histoire.

JOUR 5

L’imaginaire
Explorer et développer son propre imaginaire, interroger ce qui nous anime personnellement pour pouvoir l’utiliser dans nos propres improvisations, lâcher prise pour entrer dans l’univers de l’autre. L’improvisateur doit nourrir son travail de sa culture, de ses envies, de ses pensées. Il doit aussi savoir se fondre dans l’univers de l’autre qui pourtant lui est inconnu.

SEMAINE 2

La deuxième semaine est consacrée à différentes mises en application de l’outil « improvisation ». Les journées sont toujours précédées d’un court échauffement et se poursuivent par des jeux plus longs qui interrogent l’outil « improvisation » au-delà de son image de divertissement pur.

JOUR 6

Le propos, le sens
L’improvisation au service d’un point de vue artistique. Quel propos la scène jouée veut-elle défendre ? Quel point de vue l’artiste propose-t-il au public ?
L’improvisateur doit apprendre à donner du sens à son travail.

JOURS 7 et 8

Le long form
La journée est consacrée à la découverte des grands formats existants. Après un court descriptif des formats historiques joués dans le monde, les stagiaires s’attèleront à l’histoire longue durée, à l’improvisation qui abandonne l’efficacité pure pour utiliser des personnages plus profonds et à la narration d’histoires à plus forte densité.
Savoir s’affranchir de la vitesse de réflexion et d’action, pour accepter d’improviser dans le temps long.

JOUR 9

L’immersion et la collecte de « matière »
Apprendre à s’inspirer de son environnement pour créer ses improvisations.
Cette journée ainsi qu’une partie de la suivante proposeront une alternance entre des temps d’immersion dans la ville et d’interviews, et des temps de mise en théâtre improvisé de cette collecte de matière.
Qu’est ce qui m’interpelle dans l’environnement de travail, qu’est ce qui peut faire sens à rendre au théâtre, qu’est ce qui me touche personnellement et que j’ai envie de mettre en scène ?

JOUR 10

L’immersion et la collecte de « matière » – suite
L’improvisation et l’entreprise
L’adaptation de l’outil « improvisation » à l’entreprise. Les stagiaires abordent les différentes manières de proposer des formats improvisés adaptés à l’entreprise : la restitution de réunion, l’utilisation d’une matière avec un jargon très spécifique, l’adaptation à un public non captif, la liberté de l’improvisateur avec un discours d’entreprise formaté.
Résumé des notions du stage
Conseils et ressources
Bilan pédagogique


 

SUPPORTS DE TRAVAIL

Document ressource : un document d’une vingtaine de pages résumant les principales notions abordées lors de la formation est remis aux stagiaires en fin de formation.


TECHNIQUES PÉDAGOGIQUES

Exercices
Des exercices de mise en pratique, sont systématiquement proposés pour chaque notion abordée
Exposés / cours théoriques
Historique des courants de pensée et des mouvements de l’improvisation théâtrale (Jour 1)
Entretien avec des professionnels
Des échanges sont menés régulièrement avec les formateurs, professionnels expérimentés en activité
Débat, discussion
A l’issue du débriefing des travaux réalisés par les stagiaires


ÉVALUATION

L’évaluation est continue tout au long de la formation, notamment lors des exercices de mise en pratique.
Des retours individuels et collectifs sont effectués par les formateurs à l’issue de chaque exercice.
Evaluation en fin de stage
Les formateurs évaluent l’acquisition des objectifs pour chaque stagiaire à l’aide d’une grille d’évaluation dont les critères ont été déterminés en amont par les formateurs et le responsable pédagogique.
Des bilans et synthèses personnalisés sont effectués par les formateurs.

Moyens techniques

– 1 grande salle de travail (100m2) équipée en éclairage scénique + 1 salle attenante pour travail (50m2) en deux demi-groupes
– 1 système de diffusion son