Développer / manager un projet musical

En bref

PROFIL PROFESSIONNEL DES STAGIAIRES

– Artistes-interprètes ou musiciens (auteurs-compositeurs ou non).
– Professionnels de la musique (managers, producteurs de disques ou de spectacles).
– Professionnels en reconversion vers le management de projet musical.

PRÉREQUIS

– Etre porteur d’un projet musical dont le développement est envisagé par la scène et/ou la production d’un enregistrement.
– Pratique préalable et maîtrise d’un traitement de texte (type Word) et d’un tableur (type Excel).

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

– Acquérir une vision précise du fonctionnement et des enjeux des différents secteurs de l’industrie musicale : production phonographique, édition musicale, spectacle vivant, management.
– Etre en mesure de concevoir et appliquer à son propre projet musical une stratégie de développement en s’appuyant sur un socle de connaissances couvrant ses différentes composantes : artistiques, administratives (y compris juridiques et financières), marketing et communication.

INTERVENANTS

Jean-Noël Scherrer – Producteur, tourneur (Cold Fame), musicien (Last Train)
Benjamin Petit – Programmateur (Le Marché Gare – Lyon), responsable antenne Rhône-Alpes Inouïs du Printemps de Bourges
Gaël Chatelain – Editeur musical, juriste spécialisé en droit de la musique
David Rivaton – Manager, producteur, directeur artistique (We are Better)
Clémentin Diard – Spécialiste en stratégie de développement et communication (Filature Unity)
Arthur Badea – Responsable de la distribution digitale (Alter K)

EN QUELQUES MOTS…

Qu’il souhaite s’entourer de partenaires professionnels ou bien mener sa carrière de manière autonome, l’artiste-musicien est toujours confronté au même challenge au lancement de son projet musical : devoir assumer lui-même des fonctions bien éloignées de la création ou de la seule pratique musicale.
En effet, parce qu’ils veulent s’assurer un retour sur investissements – ou tout au moins limiter le risque de pertes, les différents partenaires de l’artiste (éditeurs, producteurs de spectacles, labels) attendront pour s’engager que le projet dispose déjà d’un environnement solide, c’est-à-dire une activité scénique réelle, une première exposition médiatique, et surtout une fan base croissante (tout ceci supposant l’existence d’enregistrements sonores ou vidéos de qualité suffisante).
Aussi, la création de cet environnement dépend beaucoup de la capacité des artistes – ou de leurs soutiens proches – à pouvoir assurer eux-mêmes les premières étapes de développement de leur projet musical, à l’instar de tout entrepreneur. Mais un tel développement, pour être efficace, ne s’improvise pas, et pouvoir se former est devenu un sérieux atout, voire une étape indispensable.

La formation « Développer / manager un projet musical » propose à ses participants d’acquérir un socle de connaissances étendu leur permettant de structurer leur projet musical. Organisé en modules spécifiques, le stage aborde chaque activité de l’artiste-musicien : les droits d’auteur et l’édition musicale, la production phonographique, la production de spectacles, la communication et le marketing digital du projet.
Dans ce cadre, les stagiaires seront d’abord amenés à comprendre le fonctionnement général de l’écosystème musical en France puis, pour chaque secteur d’activités, seront présentés les modèles économiques pratiqués, les différents métiers ainsi que les enjeux auxquels sont confrontés les professionnels.
Un état des lieux et une mise en perspective de chaque projet seront réalisés, puis les enseignements se concentreront sur les aspects pratiques et techniques propres à chaque secteur et applicables aux projets en phase de développement, tels que : assurer le dépôt de ses œuvres à la SACEM, monter un budget de production et trouver des financements, ou encore réaliser un dossier de presse.
A l’issue de cet accompagnement professionnel et personnalisé, les stagiaires seront à même de se fixer des objectifs cohérents de développement (que ce soit atteindre un premier public ou présenter un projet convaincant à des partenaires professionnels), et de concevoir la stratégie à mettre en œuvre pour y parvenir, en toute autonomie.

La direction pédagogique du stage a été confiée à Gaël Chatelain, editeur musical, juriste spécialisé en droit de la musique, et plus généralement développeur de projets musicaux depuis plus de quinze ans.


ACCESSIBILITÉ

Une étude de chaque situation est effectuée par notre référent handicap (Voir page Présentation) pour mettre en place des solutions adaptées


Déroulement (résumé)

JOUR 1  – PANORAMA DE L’ECOSYSTÈME MUSICAL

– L’environnement professionnel de l’artiste musicien
– Le management d’artiste
– Direction Artistique et stratégie de développement

JOURS 2 et 3 – LES DROITS D’AUTEUR, SOURCE DE REVENUS

– SACEM et gestion collective des droits d’auteur
– L’édition musicale

JOURS 4 et 5 – PRODUCTION ET DIFFUSION DU LIVE

– Production et stratégie de développement scénique
– La diffusion du live

JOURS 6 et 7 – PRODUCTION ET EDITION PHONOGRAHIQUE

– La production phonographique
– L’exploitation des enregistrements

JOURS 8 er 9 – COMMUNICATION ET WEB MARKETING DU PROJET MUSICAL

– Storytelling et visuels : l’univers extra-musical de l’artiste
– La Communication B2b Et Les Medias
– La communication direct-to-fan et les reseaux sociaux
– Markéter ses contenus en ligne
– Monétiser ses contenus en ligne

JOUR 10 – SYNTHÈSE / PRESENTATION D’UNE STRATÉGIE DE DEVELOPPEMENT

– Synthèse / présentation par les stagiaires d’une stratégie de développement
– Bilan de la formation

Formateurs
  • Gaël Chatelain

    Editeur musical, juriste spécialisé en droit de la musique

    Diplômé d’un Master II en Droit de la Propriété intellectuelle (Paris II Panthéon- Assas), Gaël Chatelain est spécialiste de la gestion des droits des artistes- musiciens. Depuis une quinzaine d’années, il évolue principalement dans les domaines de la production phonographique et de l’édition musicale (responsable des éditions du groupe MK2, directeur des éditions du label Atmosphériques, co-fondateur des éditions Helice) et il est actuellement consultant-expert pour IDeal Rights (Lorenzo, 47 Ter, Blanche Gardin, Monsieur Poulpe...).

    Afficher la suite

    Gaël Chatelain a également assuré plusieurs mandats au sein d’organismes professionnels (conseils d’administration de la CSDEM et de Grand Bureau, commissions de la SCPP et du FCM) et il est responsable d’enseignements sur l’industrie musicale (CIFAP, EAC, ICART...).
  • Jean-Noël Scherrer

    Producteur, tourneur (Cold Fame), musicien (Last Train)

    Jean-Noël Scherrer, chanteur guitariste du groupe Last Train , est le fondateur de Cold Fame. Cette agence de diffusion et de production de concerts basée à Lyon produit et développe les tournées de groupes comme Holy Two (Fr), Thé Vanille (Fr), Born Idiot (Fr), Crocodiles (Usa), Eut (Nl), Ro x Konoba (Be) ou encore Last Train (Fr). Producteur, tourneur, mais aussi artiste, les casquettes sont nombreuses pour ce jeune entrepreneur éloigné des discours institutionnels, passionné par la musique autant que par ses moyens de diffusions.

    Afficher la suite

  • Benjamin Petit

    DIrecteur artistique (Le Marché Gare – Lyon), programmateur (Festival les Chants de Mars), membre de l'antenne Rhône-Alpes Les Inouïs - Printemps de Bourges

  • Arthur Badea

    Responsable de la distribution digitale (Alter K)

  • Clémentin Diard

    Spécialiste en stratégie de développement et communication (Filature Unity)

  • David Rivaton

    Manager, producteur, directeur artistique (We Are Better)

    Spécialisé dans le développement d’artistes dans le champ des musiques actuelles depuis bientôt 10 ans (La Belle Vie, Terrenoire…), David Rivaton a connu et pratique encore divers métiers ayant enrichi son savoir-faire en accompagnement d’artistes et en développement de projet. Créateur et gérant de ses propres structures : WAB (management), Pont Futur (label), Confiture (distribution digitale), et travaillant pour d’autres : DA du label Casamance, ex-programmateur du Château du Rozier, administrateur et co-directeur par intérim du Fil (SMAC de Saint-Etienne).

    Afficher la suite

    Il a développé au plus près des artistes et des différents acteurs de son milieu une spécialité pour la communication du projet artistique, véritable clé de réussite pour le développement, et sujet sur lequel il est sollicité régulièrement pas différents organismes.
Programme détaillé

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME DÉTAILLÉ  (+ TARIF)

PROGRAMME DÉTAILLÉ

JOUR 1 – PANORAMA DE L’ECOSYSTEME MUSICAL

NOTE : cette journée de formation se tient en distanciel.
Ayant lieu un vendredi elle permettra aux stagiaires venant de loin de rejoindre le lieu du stage (Lyon) durant le week-end.

L’environnement professionnel de l’artiste musicien
– Présentation de l’intervenant et de son parcours
– Objectifs et déroulé de la formation
– Présentation par les stagiaires de leurs projets respectifs
– Ecosystème de la musique
Connaître la structuration de l’industrie musicale à travers ses grands secteurs d’activité (édition musicale, production phonographique, production de spectacle, management) et comprendre la place de l’artiste en son sein.
– L’artiste-interprète et l’artiste-créateur
Apprendre à distinguer l’œuvre musicale de son interprétation/enregistrement, et comprendre les différences entre droits d’auteur (dont est titulaire l’artiste auteur-compositeur) et droits voisins (dont sont titulaires l’artiste-interprète et le producteur phonographique).

Le management d’artiste
– Rôle et missions du manager
Connaître la place et le rôle du manager lors des différentes phases de développement du projet. Comprendre les enjeux pour un artiste de collaborer – ou non – avec un manager et savoir déterminer des critères de choix.
– Contrat de management (mandat de représentation)
Analyse des principales dispositions du mandat de représentation : durée, obligations du manager, rémunération du manager, etc.
– Le manager et les partenaires de l’artiste
Rapports de force et collaboration constructive, comprendre la relation entre le manager et les différents partenaires entourant l’artiste (producteur, éditeur, tourneur).

Direction Artistique et stratégie de développement
– Enjeux de la direction artistique
Médias, publics, marketing : comprendre l’impact de la direction artistique sur un projet (formatage vs singularité, choix de la langue, etc.). Analyse des tops de vente. Présentation de l’outil Yacast.
– La direction artistique aux différents stades de création (composition, enregistrement, adaptation scénique)
Maîtriser les nuances et méthodologie. Ecoute et analyse des différentes versions de chansons.
– Etre « signé » par un directeur artistique
Découvrir le métier de directeur artistique, ses différentes missions. Comprendre les critères et stratégies de signature. Cas pratique « démarcher un directeur artistique » : techniques et astuces.
– Le réalisateur artistique
Comprendre le rôle du réalisateur artistique, et sa relation avec le directeur artistique, l’artiste principal et les musiciens. Connaître les critères de choix d’un réalisateur artistique.
– Tubes et carrières d’artiste
Du single au tube : comprendre la mécanique de construction d’un tube. Comprendre l’impact d’un tube sur un projet, sur une carrière.

JOURS 2 ET 3 – LES DROITS D’AUTEUR, SOURCE DE REVENUS

SACEM et gestion collective des droits d’auteur
– Structuration du droit d’auteur (droit patrimonial et droit moral)
Maîtriser les notions juridiques fondamentales liées au droit d’auteur (conditions de protection de l’œuvre, droit patrimonial et droit moral, droit de reproduction et droit de représentation, durée des droits, sanction des atteintes au droit d’auteur…).
– Typologies des œuvres et des auteurs
Savoir faire la distinction entre :
+ œuvre de collaboration, œuvre composite, œuvre dérivée, œuvre collective
+ auteur des paroles, compositeur, adaptateur, arrangeur
– Chronologie du développement de projet musical
Comprendre les principales phases de développement d’un projet musical et savoir situer son projet.
– Réglementation fiscale et sociale du droit d’auteur
Connaître et comprendre les principales réglementations sociales et fiscales applicables aux droits d’auteur ; analyse d’une note de droit d’auteur.
Exercice pratique : établissement d’une note de droit d’auteur.
– SACEM et gestion collective :
– L’admission à la SACEM
Connaître les conditions et modalités pour les auteurs-compositeurs et pour les éditeurs.
– La déclaration d’une œuvre : formalités de la procédure de dépôt, analyse d’un bulletin
– La perception des droits : présentation des principales règles de perception appliquées par la SACEM auprès des diffuseurs (producteurs de spectacles, streamers, médias)
– La répartition des droits : présentation des règles de répartition statuaires et contractuelles.
– L’action culturelle : étude des subventions proposées (aide à l’autoproduction notamment)

L’édition musicale
– Structuration du secteur et présentation économique
Comprendre les interactions entre les éditeurs et les autres acteurs de la filière (managers, labels et producteurs de spectacles) ; les sources de revenus des éditeurs ; l’organisation d’une société d’édition musicale.
– Les différentes typologies d’éditeurs
Savoir définir ses attentes et déterminer les critères permettant de s’orienter vers la typologie d’éditeurs la plus pertinente pour son projet (éditeur indépendant ou major, éditeur spécialisé dans la synchronisation ou dans le développement de projet…).
– Rôle et principales obligations des éditeurs à l’égard des auteurs-compositeurs
– Les contrats conclus entre l’éditeur et l’auteur (pacte de préférence et contrat de cession et d’édition)
Maîtriser les subtilités des contrats conclus entre un éditeur et ses auteurs : étendue, durée, prime, avance, exercice du droit de préférence, investissements de l’éditeur ; savoir en négocier les conditions essentielles.
– La promotion et la commercialisation des œuvres
– Comprendre les attentes d’un éditeur
Connaître les principaux critères de décision des éditeurs dans le cadre de la signature d’un nouvel auteur/compositeur.
Savoir présenter son travail à un éditeur, à l’écrit (supports son/image, dossier de presse, email de présentation) et à l’oral. Cas pratiques avec les stagiaires volontaires.

JOURS 4 et 5 – PRODUCTION ET DIFFUSION DU LIVE

Production et stratégie de développement scénique
– Organisation du secteur
Comprendre la structuration du secteur du spectacle vivant en France, l’organisation et le fonctionnement des entreprises de production. Connaître les principales réglementations applicables (la licence d’entrepreneur de spectacle, le régime de l’intermittence). Présentation du PRODISS et des autres organismes professionnels.
– Les contrats de la production de spectacle
Comprendre les clauses principales des différents contrats intervenant dans le cadre de la production (contrat d’engagement, contrat de coproduction).
– Financement du spectacle vivant
Connaître les différents modes de financement de la production et de la diffusion d’un spectacle. Présentation du CNV. Comprendre la méthodologie de calcul des produits de l’exploitation d’un spectacle.
– Budget de production
Comprendre les différents postes du budget de production. Savoir distinguer entre coûts fixes et coûts variables. Savoir déterminer son coût de plateau. Exercice de calcul du résultat de tournée (pertes ou bénéfices).
– Fonctionnement d’une salle de spectacle

La diffusion du live
– L’organisation et le fonctionnement d’un lieu de diffusion
Connaître les différentes typologies de lieu, leur organisation et leurs ressources.
– Le métier de programmateur
Comprendre le rôle du programmateur, les sources et les méthodes de construction d’une programmation.
– Les contrats de la diffusion de spectacle
Comprendre les clauses principales des différents contrats intervenant dans le cadre de la diffusion (contrat de cession du droit d’exploitation d’un spectacle, contrat de promotion locale, contrat de coréalisation).
– Stratégie de développement live et booking
Connaître les différentes étapes de développement scénique d’un projet musical. Savoir définir ses objectifs et une stratégie pour les atteindre.
Comprendre comment définir une stratégie de booking et connaître sa méthodologie de mise en œuvre. Savoir fixer son prix de vente. Présentation des outils et documents de prospection et de diffusion (argu, rider, fiche technique, plan de feux).

JOURS 6 et 7 – PRODUCTION ET EDITION PHONOGRAHIQUE

La production phonographique
– Contrats et droits des artistes-interprètes
Comprendre les principes généraux de la cession de droit. Savoir distinguer entre artiste principal et artiste-musicien, entre contrat d’artiste et contrat de licence. Connaître les principales clauses des contrats conclus entre un label et un artiste et savoir les négocier. Exercice pratique de synthèse de contrat.
– La Convention collective de l’édition phonographique
Présentation générale de la CCNEP – Rémunération des artistes-interprètes
Connaître les modalités de rémunération de artistes principaux et des artistes musiciens, telles que prévues par la loi, la réglementation et les usages (notion de « service », règles de calcul des minimas, les rémunérations complémentaires, etc.). Exercices pratiques de calcul de rémunérations.
– Le budget de production
Savoir construire le budget de production d’un enregistrement phonographique. Analyse des différents postes. Savoir négocier avec les prestataires, les musiciens, le réalisateur artistique.
– Le financement de la production (subventions, crowdfunding, mécénat)
Savoir construire un plan de financement. Méthodologie de la recherche de subventions (les différents « guichets », éligibilité, timing, etc.). Méthodologie du financement participatif (les prérequis, importance du P&L, mise en œuvre et suites de l’opération de crowdfunding). Présentation des autres sources de financement. Comprendre le calcul du seuil de rentabilité. Exercice pratique.
– L’organisation de la production
Connaître les différentes étapes de la production. Planning et logistique.

L’exploitation des enregistrements
– La distribution des enregistrements
Structuration et évolution du marché des supports physiques (CD et vinyle) et de la distribution numérique (téléchargement et streaming). Comprendre les principales clauses du contrat de distribution.
– Les exploitations secondaires
Comprendre le rôle des sociétés de gestion collective des producteurs phonographiques (SCPP et SPPF) et des artistes-interprètes (ADAMI et SPEDIDAM). Synchronisation et autres exploitations secondaires : étude du cadre contractuel.
– Les exploitations dérivées
Etude des différents modes d’exploitation des attributs de la personnalité de l’artiste : merchandising physique et digital, sponsoring, partenariats et concerts privés.
– Le calcul des royalties
Comprendre les modalités de calcul des royautés (assiettes, taux, paliers, abattements, etc.). Exercice pratique : réalisation d’un décompte de royautés.

JOURS 8 ET 9 – COMMUNICATION ET WEB MARKETING DU PROJET MUSICAL

NOTE : certains formateurs de ce module résidant à l’étranger, le module « communication et web marketing du projet musical » est dispensé à distance. Les stagiaires pourront le suivre soit depuis le lieu de tenue du stage où un dispositif sera aménagé, soit depuis le lieu de leur choix.

Storytelling et visuels : l’univers extra-musical de l’artiste
– Le storytelling
Echanges autour de la présentation verbale des projets des stagiaires. Comprendre les enjeux fondamentaux de
la présentation par les mots. Apprendre à l’écrire.
– L’univers visuel
Comprendre les enjeux de l’image d’un projet. Apprendre à établir un moodboard et à définir une direction artistique visuelle globale. Savoir la développer stratégiquement.

La communication B2b et les médias
– Les outils de la communication
Apprendre à concevoir ses outils de communication (dossier de presse, EPK, mail de démarchage pro…).
– Les médias
Connaître le rôle des attaché.e.s de presse et savoir choisir le partenaire pertinent. Organiser soi-même une campagne de RP stratégique. Apprendre à distinguer les médias adaptés à son projet.

La communication direct-to-fan et les reseaux sociaux
– Comprendre les notions et enjeux du community management et de la promotion sur les nouveaux médias. Savoir définir sa stratégie de communication digitale. Comprendre le rôle des influenceurs. Savoir réaliser une newsletter.
– La stratégie de contenus
Maîtriser les notions de régularité, fan engagement et recrutement. Savoir choisir des contenus pertinents et définir des objectifs ; Comprendre les enjeux d’une stratégie cross-platform.

Markéter ses contenus en ligne
– Les enjeux du marketing digital
Comprendre les algorithmes de recommandations, la stratégie de contenus, le référencement naturel, visuels et backlink.
– L’achat d’espace
Cartographie des plateformes, fonctionnement, best practices ; Savoir définir d’un budget et comprendre l’importance d’une approche démographique.

Monétiser ses contenus en ligne
– La distribution digitale
Organistion et fonctionnement d’un distributeur digital (business model, supply chain, conseil, promotion commerciale). Comprendre les différents types de distribution et les services liées (aggrégation, distribution, distribution améliorée).
– Le streaming audio
La mise en ligne d’un produit (supply chain), Business model (MCPS vs UCPS), stratégie de sortie (prise en compte de l’environnement, mise à plat des profils, choix des titres à mettre en avant, bonnes pratiques sur les profils plateformes), la promotion commerciale (pitch playlist, partenariats, particularités de chaque plateforme, la curation).
– Youtube et le streaming vidéo
Chaîne Youtube et monétisation, bonnes pratiques sur une chaine.

JOUR 10 – SYNTHÈSE / PRÉSENTATION D’UNE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT

Cas pratique reprenant l’ensemble des notions abordées dans les différents modules. Correction collective et FAQ.

Synthèse / présentation par les stagiaires d’une stratégie de développement
– Faisant la synthèse de toutes les notions abordées pendant la formation les stagiaires préparent une stratégie de développement et un plan d’action répondant aux spécificités de leur projet, puis le présentent devant un développeur d’artiste (manager / producteur)
– Analyses et commentaires de l’intervenant développeur d’artiste et du formateur principal. Échanges et débat.

Bilan de la formation


SUPPORTS DE TRAVAIL

– Modèles de contrat, documents professionnels
– Ressources vidéo et sonores


TECHNIQUES PÉDAGOGIQUES

– Exposés / cours théoriques
– Exercices
Des exercices de mise en pratique sont régulièrement proposés à l’issue de la présentation théorique des notions abordées.
– Entretien avec des professionnels
Des échanges sont menés régulièrement avec les formateurs, professionnels expérimentés en activité.
– Débat, discussion


ÉVALUATION

L’évaluation est continue tout au long de la formation, notamment lors des exercices de mise en pratique.

Evaluation en fin de formation
Elle est effectuée lors de l’exercice de synthèse du Jour 8 au cours duquel chaque stagiaire présente une stratégie de développement. Le formateur évalue à cette occasion l’acquisition des objectifs pédagogiques pour chaque participant.
Des bilans et synthèses personnalisés sont effectués par le formateur.

Moyens techniques

– 1 grande salle de travail équipé d’un accès internet
– Vidéoprojecteur + écran
– Système de diffusion audio

NOTE : Il est demandé aux stagiaires de venir avec leur propre ordinateur portable équipé de la suite Microsoft Office (Word, Excel) ou équivalent.