Le mixage à l'image sur Protools en studio professionnel

En bref

PROFIL PROFESSIONNEL DES STAGIAIRES

– Tous professionnels du son désirant maîtriser le logiciel Pro Tools pour monter et mixer des produits audiovisuels (cinéma et télévision).
– Tous techniciens audiovisuels désireux d’élargir leurs compétences et de perfectionner leur pratique professionnelle en comprenant et maîtrisant le mixage son d’un produit audiovisuel réalisé sur Protools.

PRÉREQUIS

– Première expérience en postproduction.
– Connaissance des bases et pratique préalable du logiciel Protools.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

Maîtriser l’intégralité des étapes d’élaboration et de réalisation de la bande-son d’un produit audiovisuel (télévision ou cinéma) à l’aide de ProTools.

INTERVENANTS

Thomas Besson – Mixeur, Ingénieur du son, Protools 11 Certified Expert
Yoann Veyrat – Mixeur, Ingénieur du son, directeur technique des studios Miroslav Pilon
Olivier Chane – Mixeur, Ingénieur du son

EN QUELQUES MOTS…

Organisée dans un environnement technique professionnel, au sein du studio Miroslav Pilon (acteur majeur de la postproduction en région Rhône-Alpes qui mobilisera pour l’occasion deux studios de postproduction ainsi qu’un amphithéâtre de mixage cinéma), la formation « Le mixage à l’image sur Protools en studio professionnel» propose aux stagiaires d’acquérir les différentes techniques de mixage pour la télévision et le cinéma sur le logiciel Pro Tools, tout en développant une certaine sensibilité artistique.

Après une première approche du mixage qui resituera la « discipline » dans sa dimension technique (place au sein de la chaîne de postproduction) mais aussi humaine (relations du mixeur avec les différents collaborateurs), la formation proposera aux participants de se familiariser avec les fondamentaux de Protools puis d’apprendre à maîtriser les fonctions de base et les fonctions avancées du mixage sous ce logiciel permettant de construire un workflow adapté au travail du son à l’image.
Elle abordera ensuite les techniques et les spécificités du mixage pour la télévision (en faisant notamment un focus sur la norme TV R128), du mixage 5.1 et du mixage cinéma.
La pratique sera systématiquement privilégiée au cours de ces différentes étapes, les stagiaires mettant en œuvre chaque notion abordée par les formateurs lors d’exercices de mise en pratique effectués sur des supports variés (fictions, documentaires, films ou séries d’animations, magazines TV, publicités…) et suivis d’une écoute et d’une analyse critique.

Enfin, une mise en situation réelle permettant de revoir les points abordés tout au long de la formation sera proposée aux stagiaires, ceux-ci devant réaliser dans un temps imparti le mixage d’une fiction courte cinéma puis le mixage 5.1 d’un programme court pour la télévision.


ACCESSIBILITÉ

Une étude de chaque situation est effectuée par notre référent handicap (Voir page Présentation) pour mettre en place des solutions adaptées


Déroulement (résumé)

JOUR 1

– Approche du mixage
– Visionnage-écoute
– Introduction aux systèmes Protools

JOUR 2

– Les bases du mixage
– Les bases du mixage – Mise en pratique

JOUR 3

– Les bases du mixage – Mise en pratique (suite)
– La norme TV R128

JOUR 4

– La norme TV R128 – Mise en pratique
– Le mixage avancé

JOUR 5

Le mixage avancé – Mise en pratique

JOUR 6

– Le mixage 5.1
– Le mixage 5.1 – Mise en pratique

JOUR 7

– Le mixage cinéma
– Le mixage cinéma – Mise en pratique

JOUR 8

– Du cinéma à la télévision
– Du cinéma à la télévision – Mise en pratique

JOURS 9 ET 10

Mise en situation réelle

Formateurs
  • Thomas Besson

    Ingénieur du son, mixeur

  • Yoann Veyrat

    Ingénieur du son, mixeur, directeur technique des studios Miroslav Pilon

    Yoann Veyrat est une “oreille” particulièrement recherchée par les professionnels de la production audiovisuelle, tant par ses compétences techniques que par la sensibilité artistique dont il fait preuve dans ses réalisations. Il a travaillé sur de nombreux programmes pour la télévision ou pour le cinéma parmi lesquels on peut citer la série TV “Kaamelott” (M6), les séries d’animation “Les lapins crétins” (France Télévisions), “Michel” (Canal +), “Juliette” (Arte), “En sortant de l’école” (France Télévisions), le long métrage d’Alexandre Astier “David et Mme Hansen” (Pathé), mais aussi les documentaires pour Arte d’Andrzej Zulawski “Varsovie, la forêt forteresse” et de Tony Gatlif “Indignez-vous”. Au sein du studio Miroslav Pilon, Yoann Veyrat travaille en tant que mixeur mais assure aussi les fonctions de directeur technique et de chef de projet.

    Afficher la suite

  • Olivier Chane

    Ingénieur du son, mixeur

    Ingénieur du son mixeur pour la télévision et le cinéma, Olivier Chane entre dans le monde de la post-production dès l’âge de 19 ans, au sein de l’entreprise Dubbing Brothers. Naturellement curieux, il découvre de nombreux métiers qui le passionnent tout au long de ses 19 années au sein de l’entreprise. Il exerce en labo, pour de la conformation d’éléments, des écoutes techniques, de la mise aux normes et de la restauration sonore, ce lui permet de façonner son oreille et d’intégrer un éventail de textures, de qualités de mixage et de rendus sonores très variés. Par la suite, il devient responsable technique, assistant mixeur et chargé de production pour Metropolitan Film export, HK Video et CTV, pour lesquels il gère le workflow doublage de tous leurs films (américains, anglais, chinois, etc.), ainsi que tous les travaux techniques associés durant 8 années. Cette période extrêmement riche (600 films environs), n’a fait que confirmer son envie d’approfondir son savoir-faire en studio, le conduisant à devenir mixeur chez Dubbing Brothers pour de prestigieux clients (Disney, Warner Bros, HBO, Sony, Metropolitan film export, Netflix, Paramount…).

    Afficher la suite

    Toujours curieux, il fait le choix de devenir indépendant afin de travailler sur des projets de taille plus humaine, de rencontrer de nouvelles personnes, de découvrir de nouvelles façons de travailler. Un mot d’ordre : découvrir un univers du son qui lui était encore inconnu. Depuis 2 ans, Olivier Chane travaille pour d’autres studios spécialisés dans le doublage comme Deluxe Media, Audiophase, Imagine… Il a également eu de nouvelles expériences en post-production avec le studio Piste Rouge, pour lequel il enregistre et mixe de l’animation principalement pour plusieurs productions françaises. Récemment, il enregistre le dernier film de Patrick Imbert « Le sommet des dieux » et enregistre et mixe des épisodes de la série « Les culottées » de Pénélope Bagieu pour Arte.
Programme détaillé

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME DÉTAILLÉ (+TARIF)

PROGRAMME DÉTAILLÉ

JOUR 1 – Intervenant : Thomas Besson – Lieu : studio de posproduction 1

Présentation :
– Présentation des formateurs
– Présentation des stagiaires
– Présentation du programme
Approche du mixage
– La hiérarchisation des tâches et des postes.
– La dimension humaine.
– La lecture artistique.
Visionnage-écoute
Visionnage-écoute de différents programmes audiovisuels mettant en avant différentes notions de mix : Rapport de plan / Focus Parole, Effet d’égalisation (enferment, téléphone), Effet de Reverb Acoustique de lieu, éloignement, Musique IN/OFF, Musique Front ou Tapis.
Introduction aux systèmes Protools
– Présentation d’un système Protools HD / L.
– La session Protools.
– Surfaces de contrôle.
– Edition et manipulation audio.
– Travail à l’image dans Pro Tools.

JOUR 2 – Intervenant : Thomas Besson – Lieu : studios de postproduction 1 et 2

Les bases du mixage
– Les théories du son liées au mixage.
– La conduite du mixage.
– Session de base de mix.    
– La gestion des Relink de fichier.
– L’automation.
– Les Plug Ins.
– Les effets de base pour le mixage.
Les bases du mixage – Mise en pratique
Sous la direction du formateur, les stagiaires mettent en œuvre toutes les notions de base vues précédemment et réalisent le mixage d’un programme stéréo simple (reportage ou magazine TV).

JOUR 3 – Intervenant : Thomas Besson – Lieu : studios de postproduction 1 et 2

Les bases du mixage – Mise en pratique (suite)
– Sous la direction du formateur, les stagiaires mettent en œuvre toutes les notions de base du mixage vues précédemment et réalisent le mixage stéréo (session pro tools simplifiée) :
+ d’un reportage ou magazine TV
+ d’un court métrage de fiction
– Visionnage / écoute en groupe des travaux réalisés lors de la mise en pratique des bases du mixage.
– Analyse et commentaires du formateur.
La norme TV R128
– Les anciennes normes TV.
– La RT017 (R128).
– Les outils pour la R128.
– Synthèse.

JOUR 4 – Intervenant : Thomas Besson – Lieu : studios de postproduction 1 et 2

La norme TV R128 – Mise en pratique
– Sous la direction du formateur, les stagiaires mettent en œuvre les notions concernant la norme TV R128 vues précédemment et réalisent le mixage d’une publicité TV.
Ils assurent également la mise aux normes du manga mixé durant la mise en pratique des bases du mixage.
– Visionnage / écoute en groupe des travaux réalisés lors de la mise en pratique de la norme R 128.
– Analyse et commentaires du formateur.
Le mixage avancé
– Automation avancée.
– Organisation de session.
– Méthodologie de travail appliquée au documentaire.
– Méthodologie de travail appliquée à la fiction.

JOUR 5 – Intervenant : Thomas Besson – Lieu : studios de postproduction 1 et 2

Le mixage avancé – Mise en pratique
– Sous la direction du formateur, les stagiaires mettent en œuvre les notions concernant le mixage avancé et réalisent le mixage d’une séquence choisie de fiction TV (téléfilm ou série d’animation).
– Visionnage/écoute en groupe des travaux réalisés.
– Analyse et commentaires du formateur.

JOUR 6 – Intervenant : Thomas Besson – Lieu : studios de postproduction 1 et 2

Le mixage 5.1
– Historique de l’arrivée du multicanal au cinéma et en télévision.
– Les différents formats de mixage multicanal (Cinéma, TV HD et home cinéma).
– Les intérêts d’un mixage multicanal par rapport à un mixage stéréo.
– Les problématiques liées au mixage 5.1.
– Normes et recommandations – Calibration des écoutes.
– Le 5.1 dans Protools.
Le mixage 5.1 – Mise en pratique
– Sous la direction du formateur, les stagiaires mettent en œuvre les notions concernant le mixage 5.1 et réalisent le mixage d’un programme en multicanal (Fiction TV ou documentaire ou habillage TV en 5.1).
– Visionnage/écoute en groupe des travaux réalisés.
– Analyse et commentaires du formateur.

JOUR 7 – Intervenant : Thomas Besson – Lieu : auditorium de mixage cinéma

Le mixage cinéma
– Historique de la pellicule au DCP.
– Les différents formats pour le cinéma.
– Le Dolby pour le cinéma.
L’agrément « Dolby » pour les salles de mixage et la certification « THX ».
Label qualité pour un lieu adapté.
– Présentation d’un studio de mixage cinéma.
Etude rapide du synoptique de câblage et du workflow mis en place.
Présentation rapide du métier de recorder auditorium et de la console icon d control.
Le mixage cinéma – Mise en pratique
– Sous la direction du formateur, les stagiaires mettent en œuvre les notions concernant le mixage cinéma et réalisent le mixage d’une séquence de court métrage.
– Visionnage/écoute en groupe des travaux réalisés.
– Analyse et commentaires du formateur.

JOUR 8 – Intervenant : Thomas Besson – Lieu : studios de postproduction 1 et 2

Du cinéma à la télévision
Les problématiques du télécinéma (adapter le mixage pour passer un film à la télévision).
Du cinéma à la télévision – Mise en pratique
Sous la direction du formateur, les stagiaires mettent en œuvre les notions vues précédemment et adaptent pour la télévision le mixage du programme court cinéma qu’ils ont réalisé lors des jours 8 et 9.
– Visionnage/écoute en groupe des travaux réalisés.
– Analyse et commentaires du formateur.

JOURS 9 ET 10 – Intervenants : Thomas Besson et Yoann Veyrat – Lieu : auditorium de mixage cinéma et studio de postproduction 1

Mise en situation réelle
Les jours 9 et 10 sont consacrés à un travail de mise en situation réelle.
Durant ces deux jours, chaque stagiaire travaille en tandem avec un autre participant pour réaliser dans un temps imparti le mixage d’une fiction courte cinéma (réalisé dans l’auditorium de mixage cinéma) et le mixage 5.1 pour la télévision d’un programme court (type série d’animation) (travail réalisé en studio de postproduction).
Cet exercice de mise en situation réelle qui se veut également comme un exercice permettant de synthétiser les notions abordées depuis le début de stage permettra aux formateurs d’évaluer les acquis des stagiaires.
– Visionnage/écoute en groupe des travaux réalisés.
– Analyse et commentaires des formateurs.
Bilan du stage
– Résumé des notions du stage.
– Bilan pédagogique.
– Conseils et ressources. Echanges sur le métier de mixeur.


SUPPORTS DE TRAVAIL

Différents programmes cinéma ou télévision (fictions, publicités, documentaires, séries ou films d’animation…).
Un support de cours reprenant les principales notions abordées lors de la formation est remis aux stagiaires à l’issue de la formation.


TECHNIQUES PÉDAGOGIQUES

– Exercices
Réalisés lors des mises en pratique systématiques de toutes les notions abordées.
– Entraînement
Développement des aptitudes grâce à une utilisation intensive de Protools.
– Mise en situation réelle
Celle-ci, réalisée aux jours 9 et 10, permet notamment une confrontation aux contraintes de rapidité et d’efficacité.
– Exposé
Présentation de notions théoriques et historiques.
– Entretien avec des professionnels
Des échanges sont menés régulièrement avec les formateurs, tous des professionnels expérimentés en activité, sur le métier de mixeur et sur les attentes de la profession.
– Débat, discussion
Suite à l’écoute/visionnage en groupe des travaux réalisés.


ÉVALUATION

L’évaluation est continue tout au long de la formation, notamment lors des exercices de mise en pratique.
Evaluation en fin de stage
– Elle s’effectue lors des jours 9 et 10, lors de la mise en situation réelle.
Les formateurs évaluent l’acquisition des objectifs pour chaque stagiaire à l’aide d’une grille d’évaluation dont les critères ont été déterminés en amont par les formateurs et le responsable pédagogique.
– Des bilans et synthèses personnalisés sont effectués par les formateurs.
– En fin de stage, chaque stagiaire ayant suivi l’intégralité de la formation se verra remettre une attestation de suivi de stage.

Moyens techniques

– 2 studios de postproduction professionnels, équipés comme suit :
+ Système de Mixage
Console Avid/Digidesign ICON D-Command ou Avid S3+Deck ; Pro Tools HDX ; Pro Tools Ultimate
8x8x8 IO ; MacPro Quad 2,8Ghz ou MacMini
+ Monitoring & Contrôle
Stéréo : Blue Sky Pro Desk ; 5.1 : A2T ; Station Flux Pure Analyzer.
+ Vidéo
Ecran LED 55 pouces LG ou Ecran Plasma 42 pouces NEC ;
Carte vidéo AJA Kona LHI
Traitement
Plug Ins : Focusrite D2/D3, McDSP ML4000, SpeakerPhone, iZotope RX4 ,TL Space, Revibe…

– 1 auditorium de mixage cinéma d’un volume acoustique de 150 m3, équipé comme suit:
+ Système de Mixage
Console Avid/Digidesign ICON-D Control 16 Faders
Protools HDX pour le mixage
+ Traitement
Nombreux Plug Ins : Bundles Waves Platinium & SSL, SpeakerPhone, GRM Tools, Altiverb, TLSpace…
+ Monitoring
Processeur d’écoute Yamaha DME32
JBL Série 3000
+ Projection
Projecteur Optoma
Ecran de 4m x 2,2m