Promotion et diffusion sur internet (artistes - structures culturelles)

(Formation à distance)

En bref

PROFIL PROFESSIONNEL DES STAGIAIRES

Artistes interprètes (comédiens, chanteurs, danseurs), musiciens, artistes auteur désirant identifier et maitriser les techniques de promotion et de diffusion sur Internet et les réseaux sociaux pour améliorer leur visibilité d’artiste.
Tous professionnels de la culture en charge de la promotion d’un projet ou d’une structure culturelle.

PRÉREQUIS

– Être à l’aise avec l’outil informatique et connaître les bases d’internet.
– Avoir un projet artistique actuel ou à venir, ou travailler pour un projet artistique et / ou culturel actuel ou à venir.
La formation se déroulant en classe virtuelle, le stagiaire doit posséder une liaison internet, un ordinateur, une webcam (intégrée ou non) et un micro (intégré ou non). Pour un meilleur confort auditif, il est recommandé à chaque stagiaire d’être muni d’un casque ou d’écouteurs audio.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

– Concevoir une stratégie de présence en ligne.
– Évaluer l’existant pour identifier les axes stratégiques de visibilité en ligne.
– Comprendre les usages digitaux des différentes typologies de publics (spectateurs, auditeurs, programmateurs, agents, institutions, partenaires…) et répondre à leurs attentes.
– Connaitre les « bons » outils pour mettre en œuvre la présence en ligne.
– Identifier les « bons » acteurs et mesurer les coûts pour déployer la visibilité en ligne.

INTERVENANTS

Paul Bourdrel – Social media manager
Sylvain de Campou – Consultant web et marketing web, formateur

EN QUELQUES MOTS…

Pour effectuer la promotion des ses projets auprès du public, ou plus généralement assurer sa visibilité auprès des différents acteurs de son ecosystème (programmateurs et agents, partenaires et institutions, etc…) il est désormais indispensable pour un artiste ou une structure culturelle de mettre en place une véritable stratégie de communication sur Internet et d’utiliser de façon coordonnée un certain nombre d’outils pour mettre en œuvre cette dernière (site internet, réseaux sociaux, newsletters, etc…).
Malheureusement, une communication qui ne s’appuierait pas sur certaines connaissances fondamentales concernant le digital, ses usages et ses outils, ou qui serait mise en œuvre sans un minimum de stratégie et/ou sans méthodologie, risque de s’avérer décevante en termes de résultats… pour ne pas dire vaine.

Mise en place sur la base de ce constat, la formation «Promotion et diffusion sur internet» propose aux professionnel·le·s de la culture, artistes et représentants de structures culturelles, d’acquérir les connaissances et méthodologies fondamentales qui leur permettront de définir une stratégie de communication sur Internet adaptée à leur projet, à « l’écosystème » dans lequel ils évoluent ainsiq qu’aux moyens dont ils disposent (moyens financiers, contenus, ressources humaines).
Elle proposera aussi et surtout de les accompagner dans la définition de cette stratégie et de les aider à définir et mettre en oeuvre les outils les plus adaptés à cette dernière.
Désireuse de répondre aux problématiques individuelles des stagiaires, la formation leur proposera de mettre en pratique les connaissances et méthodologies abordées directement sur leur propre projet, au cours de plusieurs ateliers pratiques qui jalonneront le temps de formation.

Après un exposé permettant de comprendre les usages digitaux des différents publics, programmateurs, agents, partenaires et institutions, chaque stagiaire définira des objectifs de présence en ligne réalistes et définira une première stratégie de communication on line.
Un temps sera ensuite consacré à la réflexion autour du site web, maillon essentiel de toute présence en ligne : chaque stagiaire pourra ainsi budgétiser les coûts de conception de son site web (nom de domaine, hébergement, développement…)
et penser son architecture en fonction de son activité, de son projet, de ses ambitions de carrière ou/et de développement.

La formation proposera ensuite un focus sur les réseaux sociaux.
Après un exposé du panorama des principaux réseaux utiles à l’artiste et au projet artistique, ainsi que des forces, faiblesses et typologie des publics par plateforme,
les stagiaires (re)définiront leurs fondamentaux de communication (A qui je souhaite m’adresser ? Quel message/image je souhaite véhiculer ? Avec quels objectifs ? etc…).
Puis, après avoir identifié et évalué les ressources déjà à leur disposition (contenus, moyens financiers, ressources humaines), ils redéfiniront une utilisation rationnalisée et optimisée de celles-ci.
Ils·elles mettront ensuite en place leur propre stratégie d’utilisation des réseaux sociaux (Sur quels réseaux se concentrer ? Quels contenus diffuser ? Comment ? etc…) puis structureront et planifieront la création et la diffusion de leurs contenus : images, vidéos, textes, appels à participation…(Quand et comment construire mes contenus? Quand et comment les diffuser ?).
Ils.elles mettront ensuite en place les éléments qui leur permettront de mesurer et d’analyser leurs résultats.
Enfin, les deux derniers temps forts de la formation seront consacrés aux bons usages de la newletter et du mailing, ainsi qu’au crowdfunding. A l’issue de ceux-ci, chaque stagiaire scénarisera une campagne mail de diffusion d’un projet artistique et culturel et imaginera son storytelling, ses contreparties et son scénario relationnel pour une planification efficace de son crowdfunding.


ACCESSIBILITÉ

Une étude de chaque situation est effectuée par notre référent handicap (Voir page Présentation) pour mettre en place des solutions adaptées

Déroulement (résumé)

MODULE 1

– Introduction
De la page perso à un écosystème web maitrisé : impact du digital sur toute carrière artistique / projets artistiques et culturels.
– Définition d’une stratégie de communication et de présence en ligne

MODULE 2

Penser son site internet

MODULE 3

– Fondamentaux de l’écosystème web de l’artiste, d’un projet artistique et culturel
– Promotion et diffusion sur internet : inclure et comprendre la place du digital dans sa stratégie « marketing ».

MODULE 4

– Contenus et outils de promotion et diffusion
– Focus Youtube : 2e moteur de recherche après Google

MODULE 5

– Newsletter et mailing
– Crowfunding

Formateurs
  • Paul Bourdrel

    Social media manager

    Durant ses études universitaires, Paul Bourdrel nourrit sa passion conjointe de la photo et des arts vivants dans les salles de spectacle. Après un master 2 « recherche en communication », il intègre des agences de communication. En charge de projets pour des structures institutionnelles et humanitaires, il se spécialise alors en social media management et community management. En agence ou en indépendant, il assure alors de nombreuses missions de conseil stratégique et de social media management aussi bien pour des structures et évènements culturels (Nuits de Fourvière, Fête des lumières, Cinémathèque de Grenoble, Festival A Vaulx Jazz) que pour des instititutions (Ville de Lyon- Direction de la Comex, Métropole de Lyon…)

    Afficher la suite

    Véritable artisan du web, capable d’assurer la production et la diffusion de contenus, il accompagne aujourd’hui au quotidien plusieurs acteurs de la culture, anime des formations et des ateliers sur la mise en valeur de l’image en ligne, pour des artistes, des responsables communication de projets et structures culturelles et artistiques (évènements, lieux de diffusion, festivals…). Il développe en parallèle des projets personnels, reportages photos, films et séries audiovisuelles.
  • Sylvain De Campou

    Consultant en strategie et formateur en web marketing

    Sylvain de Campou a découvert le web au siècle dernier. Sa passion est intacte après plus de 20 années d’expérience dédiées à la mise en œuvre de stratégies de marketing digital auprès de grandes et petites entreprises, d’institutions et projets divers. Il accompagne notamment des structures et acteurs du secteur culturel et artistique, les sensibilise aux mutations engendrées par l’économie numérique, les aide à comprendre les enjeux pour utiliser les bons leviers.

    Afficher la suite

    Sylvain de Campou est également formateur et professeur affilié à l’EM Lyon où il est responsable pédagogique de modules de formation en marketing digital. Il est fondateur et rédacteur principal d’un blog dédié à la musique : le-gouter.com, et précédemment curateur associé des forums European Lab («Imaginons la culture de demain») organisés depuis 2011 à Lyon.
Programme détaillé

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME DÉTAILLÉ (+ TARIF)

PROGRAMME DÉTAILLÉ

Note : tout au long de la formation, 7 ateliers de mise en pratique, de durée inégale sont prévus. Ils alterneront des exercices de positionnement, de planification, de de budgétisation, de rédaction et de validation des acquis. Ils permettront également aux stagiaires de s’entretenir avec les formateurs et d’échanger sur leurs projets respectifs. Ils seront conclus par des recommandations.

MODULE 1

Bienvenue et présentations
Les stagiaires et les formateurs sont accueillis par un responsable formation de l’organisme de formation, dans un salon durant 15 minutes avant l’ « entrée » en classe virtuelle.
– Présentation des intervenants et de leurs parcours.
– Présentation des stagiaires, de leurs parcours et de leurs projets.
– Objectifs et déroulé de la formation.
Introduction
– De la page perso à un écosystème web maitrisé : impact du digital sur toute carrière artistique / projets artistiques et culturels. On ne fait plus comme avant.
– Cas historiques remarquables.
– Chiffres clés : internautes, réseaux sociaux, billetterie, streaming…
– Ressources pour une veille efficace : livres, sites, newsletters.
Atelier 1
Positionnement et évaluation des connaissances des stagiaires via un QCM.
Stratégie de présence en ligne
– Objectifs de carrière, objectifs de développement et objectifs de présence en ligne.
– Comprendre les usages digitaux des différents publics, programmateurs et agents, partenaires et institutions.
– Le site web : un élément central de la visibilité en ligne de l’artiste et du projet artistique et culturel
Atelier 2
– Identifier les faiblesses et atouts de l’artiste au regard du stade de développement de sa carrière (ou du projet au regard du stade de développement du projet).
– Décrire et définir les objectifs de présence réalistes et définir une première stratégie.

MODULE 2

Penser son site internet
– Bonnes pratiques pour le structurer.
– Outil de création : tour d’horizon des plateformes en ligne. WordPress une plateforme leader, les plugins essentiels.
– Branding : pourquoi penser SEO dès la conception.
– Indicateurs de performance à surveiller.
– Identifier ses besoins : Apprendre à bien s’entourer.
Atelier 3
– Chaque stagiaire budgétise les coûts de conception de son site web: nom de domaine, hébergement, développement…
– Chaque stagiaire pense l’architecture de son site en fonction de son activité, de son projet, de ses ambitions de carrière et de ses ambitions de développement.

MODULE 3

Fondamentaux de l’écosystème web de l’artiste, d’un projet artistique et culturel
Comprendre son environnement et s’y adapter.
– La dictature de l’algorithme : comprendre le fonctionnement des réseaux sociaux et répondre à ses impératifs de diffusion pour être vu.
– Panorama des principaux réseaux utiles à l’artiste et au projet artistique : tour d’horizon des réseaux sociaux actuels majeurs.
– Forces, faiblesses et typologie des publics par plateforme : chaque plateforme a ses fonctions, ses usages, ses publics et éventuellement ses influenceurs.
Promotion et diffusion sur internet : inclure et comprendre la place du digital dans sa stratégie « marketing »
– Les fondamentaux : de Jakobson à la communication multicanale / Communication vs marketing / Différencier l’information-communication et les leviers marketing / Retour sur les fondamentaux de communication pour ensuite les adapter aux futures plateformes de diffusion.
– Les 3 piliers du digital : le display (affichage publicitaire), le mailing (campagnes de diffusion scénarisées) et le social media.
– Les réseaux sociaux, un complément, pas un substitut : ou comment assurer une continuité entre les objectifs offline et les leviers digitaux.
Atelier 4
Chaque stagiaire détermine ses cibles (prioritaires et secondaires), reformule ses objectifs de communication et de marketing et choisit des premières ou des nouvelles orientations stratégiques.

MODULE 4

Contenus et outils de promotion et diffusion
– Analyse de ses contenus et des pratiques du secteur : comprendre ses points forts et faibles, observer son univers.
– L’EPK (Electronik Press Kit), détermination des contenus en fonction des objectifs de communication afin qu’ils soient réellement des leviers d’action pertinents.
– Écriture et production des contenus : assurer la faisabilité de ses contenus audiovisuels dans le temps.
– Planification et diffusion : présentation des outils permettant de planifier et d’assurer une régularité de publications sur les réseaux.
– Analyse, mesures et améliorations : la force du digital est de pouvoir mesurer et s’adapter en temps réel.
Focus Youtube : 2e moteur de recherche après Google
– Bonnes pratiques : optimiser sa vidéo pour l’algorithme de Youtube (exemples, outils de conception).
– Quels sont les indicateurs statistiques à surveiller.
– Comment bien intégrer ses vidéos sur son site web et dans ses médias.
Atelier 5
– Chaque stagiaire choisit des typologies de contenus et les organise dans son écosystème, avec une approche de la production à la diffusion.
– Chaque stagiaire identifie les contenus essentiels (texte, images, son, vidéo) et pense leur production en fonction de leur durée de vie (contenus froids vs contenus chauds).
– Chaque stagiaire élabore un planning pour organiser son écosystème en ligne.
– Chaque stagiaire identifie les outils pour mettre en œuvre sa stratégie de distribution en fonction de son écosystème en ligne.

MODULE 5

Newsletter et mailing
Donner des nouvelles à sa communauté grâce à une newsletter régulière et scénariser des campagnes mailing avec des leviers marketing.
– Deux portées différentes : Newsletter (lettre d’information) vs mailing scénarisé.
– Les enjeux de la newsletter et du mailing : délivrabilité, ouverture et clics. Comment toucher ses cibles et s’assurer qu’elles vous lisent et transforment en cliquant vers votre site/contenu.
– Les pièges à éviter : ne pas être blacklisté ou spammé.
– Organiser et scénariser son contenu : le storytelling.
Atelier 6
Chaque stagiaire scénarise une campagne mail de diffusion d’un projet artistique et culturel et rédige l’ébauche d’un premier mail type.
Crowdfunding : réussir son appel de fonds.
– Comprendre le concept des plateformes de levées de fonds et s’adapter à leur contraintes.
– Storyteller son contenu : raconter une histoire à rebondissements tout le long de la campagne.
– Mobiliser sa communauté puis élargir : passer de ses amis à des inconnus potentiellement intéressés.
Atelier 7
Chaque stagiaire imagine son storytelling, ses contreparties et son scénario relationnel pour une planification efficace de son crowdfunding.
Bilan
– QCM d’évaluation des acquis.
– Résumé des grandes notions abordées.
– Foire aux questions.


SUPPORTS DE TRAVAIL

– Un glossaire récapitulant les mots clés est transmis au stagiaire le premier jour de la formation.
– Exemples de site internet et de pages sur les plateformes et réseaux sociaux
– Exemples de contenus web
– Exemples de campagnes de mailing et de crowdfunding.
– Un support d’une quinzaine de pages détaillant notions, outils et ressources clés est transmis à chacun des stagiaires à l’issue de la formation.


TECHNIQUES PÉDAGOGIQUES

Exposés / cours théoriques
Ateliers de mise en pratique
Des ateliers de mise en pratique sont régulièrement proposés à l’issue de la présentation théorique des notions abordées.
Entretien avec des professionnels
Des échanges sont menés régulièrement avec les formateurs, professionnels expérimentés en activité.
Débat, discussion


EVALUATION

L’évaluation est continue tout au long de la formation. Elle s’effectue notamment à l’issue de chaque atelier pratique, les stagiaires fournissant un compte rendu visuel et / ou écrit, commenté ensuite par les autres stagiaires et les formateurs.
Evaluation en fin de formation
En fin de formation, chaque stagiaire répond à un QCM dans un temps imparti.
Les résultats de ce QCM ainsi que les restitutions et échanges de chaque stagiaire lors des ateliers de mise en pratique permettent aux formateurs d’évaluer l’acquisition des objectifs pédagogiques pour chaque participant.

Moyens techniques

MODALITÉS D’ORGANISATION À DISTANCE

Note : En amont de la formation, chaque stagiaire s’engage formellement avec l’organisme de formation et les deux formateurs dans une convention quadripartite écrite, dans un soucis de respect de droit à l’image, de protection des données et de confidentialité des projets et échanges des stagiaires.
– Classe virtuelle mise en place à l’aide de la plateforme zoom.us
– En amont de la formation : une assistance individualisée d’une durée d’une heure sera apportée à chaque stagiaire pour installation et formation à la plateforme Zoom.
– Tout au long de la formation en classe virtuelle, l’assistance est synchrone avec partage d’écran, partage de tableau blanc commun à tous, et caméra avec le son en permanence. Tous les stagiaires sont visibles en vignette ainsi que le formateur, même pendant les partages d’écrans.
– Un numéro de téléphone portable et une adresse mail, hotlines administratives et techniques accessibles tout au long de la formation aux stagiaires, seront communiqués en début de formation.
– 2 dossiers sur un cloud : 1 pour les documents communs à tous les stagiaires et 1 nominatif pour le partage des travaux avec la formatrice et les documents administratifs.